Une lettre ouverte aux dirigeants d'entreprises, de gouvernements et d'organismes de bienfaisance du monde entier

8 juillet 2020

La situation actuelle touche le monde en entier. En tant que leaders de mentorat des jeunes établis sur cinq continents, nous nous concentrons sur l’accès aux relations et cela nécessite une réponse mondiale. Ensemble, nous devons redoubler nos efforts pour rejoindre les jeunes qui n’ont pas de mentor dans leur vie pour les inspirer et nourrir leurs ambitions.

 

À QUOI SERT LE MENTORAT ?

Le mentorat est soutenu par la recherche en tant qu’intervention à fort impact et à faible coût et peut aider les jeunes à trouver du soutien à l’avenir, à terminer leurs études ou à progresser sur le marché du travail.

Comme le reste de la société, les jeunes sont confrontés à d’importants changements au cours de leur vie. Nous devons nous assurer que la distance physique n’entraîne pas de séparation ni de désorientation. Les perturbations dans les domaines de l’emploi et de l’éducation touchant notre société ont un effet négatif cumulatif sur nos plus jeunes citoyens et citoyennes alors qu’ils planifient leur avenir.

Les relations de mentorat assurent le maintien du soutien émotionnel, des liens et de la stabilité, tous essentiels à un jeune en période d’incertitude et de bouleversements. Ces relations agissent comme une bouée de sauvetage et une lueur d’espoir pour l’avenir.

 

NOUS RÉPONDONS. NOUS NOUS ADAPTONS.

Plus qu’un simple mot-clic, #MentoratToujours nous rappelle qu’il faut continuer, car nos jeunes ont plus que jamais besoin de nous.

Nous passons en mode numérique et soutenons la transition vers le mentorat virtuel de manière sécuritaire pour que les mentors et les personnes mentorées puissent poursuivre leurs relations à distance en raison de la COVID-19. Nous organisons des rencontres et des conversations en ligne, pour communiquer, apprendre les uns des autres et, surtout, nous inspirer les uns les autres et donner de l’espoir. Nous recrutons toujours de nouveaux mentors pour soutenir les jeunes et offrir une formation en mentorat de qualité.

Nous tissons des liens et favorisons des parcours professionnels dans un monde post-pandémique en établissant la communication entre les jeunes et les employeurs pour découvrir de nouvelles perspectives de carrière.

Le Canada répond en investissant 6,3 millions de dollars dans l’étendue du mentorat des jeunes. Le Partenariat canadien de mentorat organise des événements intitulés « Le pouvoir du mentorat » pour établir des liens entre les jeunes et des dizaines d’employeurs. D’autres pays ont effectué des investissements semblables.

Le 24 septembre prochain, en collaboration avec le personnel de direction d’entreprises et d’organismes de mentorat, nous organiserons un événement « Le pouvoir du mentorat » à l’échelle mondiale afin de permettre à 50 jeunes leaders âgés de 18 ans et plus de trouver un emploi en rencontrant des employeurs de diverses industries.

 

PROFITONS DE CETTE CRISE POUR COMBLER LES LACUNES

La crise a révélé et augmenté des lacunes et des inégalités. Nos jeunes les plus vulnérables ne peuvent être laissés pour compte une fois de plus.

Organismes gouvernementaux : Nous demandons un plan de relance supplémentaire pour maintenir les activités des organismes à but non lucratif au service des jeunes, étendre la portée pour répondre à la demande croissante et stabiliser les pertes causées par les fermetures au pays.

Investisseurs et investisseuses : Nous recherchons du financement transitoire pour soutenir les programmes et mettre à jour leurs activités de mentorat, la formation des mentors et mentores et les capacités du personnel pour répondre aux besoins des jeunes pendant la pandémie de COVID-19.

Systèmes (écoles, main-d’œuvre, etc.) : Il faut prioriser les relations, car les jeunes en auront besoin pour avoir un sentiment de cohérence, de normalité et pour s’épanouir. Nous pouvons aider le personnel à développer ses propres compétences pour permettre aux jeunes de développer les leurs.

Membres de la communauté : Nous demandons à un plus grand nombre de mentors de joindre des gens à l’extérieur de leur famille immédiate pour venir en aide aux jeunes.

Nous avons hâte de discuter de la façon dont nous pouvons collectivement nous adapter à la pandémie de Covid-19 afin de mieux soutenir l'emploi des jeunes, le mentorat et le développement des compétences au Canada.

 

Cordialement,

Stacey Dakin

Directrice générale, Partenariat canadien de mentorat

 

En partenariat avec :

  • David Shapiro, MENTOR
  • Tessy Ojo, The Diana Award (Royaume-Uni)
  • Arundhuti Gupta, Mentor Together (Inde)
  • John Tan, Mentoring Alliance (Singapour)
  • Gert van der Merwe, FutureNow Youth Mentor's Association (Afrique du Sud)
  • Szilvia Simon, European Center for Evidence Based Mentoring

Plus de nouvelles